Uncategorized

Le Tchad s’en va en guerre contre la poliomyélite

Le Tchad a enfourche son cheval de bataille pour combattre la poliomyélite dans toutes les régions du Tchad. La campagne de vaccination anti polio s’est déroulée du 8 au 10 octobre 2017. Le ministère tchadien de la sante a bénéficié de l’appui de ses partenaires habituels, à savoir, l’UNICEF et l’OMS. Selon un communiqué de l’organisation mondiale de la sante, OMS, l’objectif de cette campagne était  de vacciner plus de 4 millions d’enfants du Tchad âgés de moins de 5 ans.

Pourquoi cette campagne

Les observateurs les plus avises se poseront surement la question de savoir pourquoi une campagne de vaccination alors qu’aucun cas de poliomyélite  n’a été récemment enregistré dans le pays. Madame Ngarbatina Carmel Soukate justifie la campagne vaccinale antipolio de cette année par la notification des cas de polio dans le nord –Est du Nigeria. Ceci traduit la présence dans la région du virus polio sauvage responsable de la maladie qui rends handicapes a vie les enfants âgés d’au plus 5 ans. La proximité du Tchad avec le Nigeria présente les risques de réintroduction et la propagation du virus avec le flux des populations.

Les stratégies des réponses

En vue de faire face à la situation, le ministère de la sante publique appuyé par l’OMS et l’Unicef ont mis en œuvre des stratégies pour renforcer l’immunité de plus 4 millions d’enfants dans les 23 régions du pays. Il s’agit notamment des activités de vaccination supplémentaires (AVS) et les activités de vaccination intensifiées(AVI).

La vaccination anti polio s’accompagne d’une campagne de supplémentation en vitamine A et au mebendazole dans douze des 23 régions tchadiennes. La supplémentation en mebendazole a pour objectif de débarrasser des vers intestinaux près d’un millions et demi d’enfant âgés de 9 à 59 mois. Les enfants des autres régions bénéfieront de la supplémentation en vitamine A et en mebendazole lors des campagnes de routine, précise l’OMS dans un communique.

En ce qui concerne le Bassin du lac Tchad, signale le représentant de l’UNICEF au Tchad, les activités de vaccination intensifiées sont intervenues dans les iles, les camps des déplacés, les camps des déplacés et retournes, les marches hebdomadaire et les populations nomades pour les enfants de 0 a 59 mois.

Nous n’avons pas pu obtenir des confirmations de la part des sources indépendantes sur le déroulement de cette campagne dans cette région. Cependant, notre correspondante a Bol, chef-lieu de la région du lac confirme l’organisation de ses activités. Elles se sont clôturées le dimanche 8 octobre 2017.

Pour rappel, selon les chiffres fournis par l’organisation mondiale de la sante, depuis 2010, plus de 50 campagnes de vaccination contre la poliomyélite se sont organisées au Tchad. Selon la même source, en moyenne plus de 4 millions d’enfants de moins de 5 ans été atteint grâce au service de 25 milles vaccinateurs et 5 milles mobilisateurs sociaux.

La rédaction de Dandal Kura Radio International N’Djamena