Uncategorized

N’Djamena/ Crash d’un mirage 2000, précision du Lieutenant-colonel Philippe, chargé de la communication de la Force Barkhane

 

Le vrombissement d’un avion de chasse déchire le silence matinal aux alentours de l’aéroport de N’Djamena, la capitale tchadienne. Puis, une explosion et une importante fumée noire s’élève dans l’air. Elle semble montée de l’aéroport militaire. Les gens accourent a pied, en moto pour vois, savoir ce qui se passe. Et très vite, la nouvelle circule. Il est 8H00 à N’Djamena, la capitale du Tchad.

Selon les témoignages recueillis, un avion de l’armée française a décollé de l’aéroport militaire de Ndjamena. Le deuxième, a peine décollé a pris feu. Les témoins disent avoir vu deux parachutes sortir de l’avion avant sa chute. Les deux occupants de l’avion sortis par parachutes ont recueillis par une ambulance vers la base militaire française, siège de Barkhane.

Le Lieutenant-colonel Philippe, conseillé en communication de la Force Française Barkhane, précise qu’il s’agit d’un mirage 2000 et non d’un jaguar. Selon cette source, l’état de santé du pilote et du co-pilote n’est pas en danger. Un des deux a eu une blessure légère. Ils sont à l’hôpital de la base militaire française a N’Djamena. En ce qui concerne les causes de l’accident, le Lieutenant-colonel Philippe parle d’un petit problème précision. Une enquête est ouverte pour connaitre les causes de l’accident de cet avion français ce matin dans la capitale tchadienne.