Entretien

Le point sur l’apparition de la nouvelle vidéo de L’ennemi de la nation du Bassin du Lac Tchad, Aboubacar Shekau, après plusieurs mois d’absence.

L’ennemi de la nation du Bassin du Lac Tchad, Aboubacar Shekau, après plusieurs mois d’absence  ressort de son silence et réalise une vidéo de 31 minutes en langue Haoussa où il parle de sa présence en vie. A propos, Dandal Kura Radio International s’est entretenu avec Chef d’Etat-major de la Force Multinationale Mixte, le Colonel Major Seydou Badé. Nous vous proposons le complet de L’entretien exclusif.

Dandal Kura Radio International : Ces derniers jours, nous avons appris il y a eu des mésententes entre l’armée Nigériane et Camerounaise qui a poursuivi certains membres présumés Boko de Territoire camerounaise jusqu’au territoire nigériane, et l’armée Nigériane l’a refusé d’entrer, est ce que vous confirmez cela ?

Colonel Major Seydou Badjé : Vous parlez de mésententes, je pense que vous parlez de ce qui se passe sur le terrain peut être. Et quand vous dites ça, ça me fait un peu sourire. C’est que vous dites là, c’est vraiment de la contre vérité. Ce n’est pas exacte, c’est peut-être des informations qui ont été ventilé comme ça à des titres d’intoxication ou des désinformations. Il n’y a jamais eu ce genre des problèmes depuis la création de cette force Multinationale Mixte entre les différentes forces de secteurs.

Aujourd’hui, les secteurs travaillent ensemble particulièrement comme vous voyez entre le Nigeria et le Cameroun les forces travaillent ensemble. Ya des moments où les forces du Nigeria traversent pour venir et ensemble montent une mission conjointe et opèrent dans les secteurs. vice versa avec le Cameroun aussi. Le Cameroun arrive à traverser à plusieurs reprises la frontière de Nigeria et travaillent en relation étroite ensemble dans les mêmes conditions sur le territoire de Nigeria avec les militaires de l’opération Lafiya Dole ou du secteur 1.Donc ce problème n’a jamais existé et y a jamais eu le problème de traversée de frontière. Ce que la force recherche c’est de l’efficacité. L’ennemi qu’il soit du Niger, du Nigeria, du Tchad ou du Cameroun où qu’il aille, qu’il soit poursuivi par à force la plus approprié pour le traiter donc Ya jamais eu d’affrontement entre des gens de secteurs.

Dandal Kura Radio International : Ce dernier temps, on parle de l’apparition d’une vidéo d’Aboubacar Shekau, qu’est-ce que vous pouvez nous dire sur ça ?

Colonel Major Seydou Badjé : Shekau c’est un chef du groupe terroriste, qui dit chef c’est la capacité de mettre en place les moyens pour pouvoir communiquer et dire éventuellement tout ce qu’on fait ou même si on le fait pas le dire qu’à même. C’est de la communication, ce sont des actions qui se passent régulièrement basés essentiellement sur des actions kamikazes. Aujourd’hui pratiquement la tactique, le mode d’action préféré par ce groupe terroriste de Shekau c’est envoyer des innocents, des enfants, des files innocentes avec des ceintures explosives pour se faire exploser. Et c’est  tactiques qui est de plus en plus en train d’échouer puisque ces enfants sont vites repérés  et malheureusement battus et y a des actions des harcèlements souvent qu’ils font c’est juste ce que nous pouvons appeler faire des bruits.ca des choses qui se font d’une façon quotidienne. Il y a des actions que nos forces font qui ont beaucoup des succès même si nos forces ne communiquent. L’efficacité est recherché et elle arrive progressivement  avoir des victoires significatives sur les groupes terroristes  Boko Haram aussi bien dans la zone de l’opération Lafiya Dolé que dans la zone de la Force Multinationale Mixte

Dandal Kura Radio International : Quel message lancez-vous à la population du bassin du Lac Tchad après cette Vidéo ?

Colonel Major Seydou Badjé : Je sais que la population du Bassin du lac Tchad est une population mature qui sait faire la différence entre ce qui est vrai de ce qui ne l’est pas et pour ça je n’ai pas des doutes. Ce que je peux dire est que cette population qui travaille avec nous et que et nous l’encouragions beaucoup et que nous remercions de collaborer avec nous que cette population fasse confiance aux forces de défense et de sécurité Force Multinationale Mixte qui l’expérience l’a montré sont entrain de remporter beaucoup des victoires progressivement dans un futur peut être  proche dans beaucoup des cas et le cas de Boko Haram pourra être juste quelque chose  laissé dans le passé.

Dandal Kura Radio International : Que dites-vous par ce qui est vrai de ce qui ne l’est pas ?

Colonel Major Seydou Badjé : Bon Ce qui est vrai quand on parle d’attaque c’est vrai que y a des attaques mais faut pas qu’on considère que ces attaques des grands boucans qui ont eu grands résultats.  Ce que nous appelons des actions de harcèlement qui se font chaque jour. Vous entendez dans la presse chaque jours c’est un enfant qui va s’exploser, une file qui va s’exploser du côté du Cameroun, du côté de Maiduguri ainsi des suites don ces des choses existent qui se font mais ce n’est pas des attaques en tant que-t-elle qui se font et qui signifient qu’on est puissant et qu’on peut attaquer des garnisons ou machin comme ça se fait dans le passé. Aujourd’hui ces des choses qui sont révolues qui sont Pratiquement dépassées.

La rédaction de Dandal Kura Radio International Ndjamena.